Politique monétaire et structure de la dette des entreprises

Politique monétaire et structure de la dette des entreprises

Ce document de travail évalue et compare les effets des politiques monétaires conventionnelles et non-conventionnelles sur la structure de la dette des entreprises aux États-Unis. Pour ce faire, Stéphane Lhuissier et Urszula Szczerbowicz emploient un modèle vectoriel autorégressif dans lequel les chocs monétaires sont identifiés à l’aide d’instruments externes à haute fréquence. Ils établissent que les politiques monétaires expansionnistes conventionnelles et non-conventionnelles ont des effets positifs similaires sur l’activité économique, mais que leurs impacts sur la structure de la dette des entreprises s’inscrivent dans deux directions opposées : (i) les politiques conventionnelles stimulent les prêts bancaires mais diminuent le financement par émission de titres ; (ii) les politiques non-conventionnelles encouragent le financement obligataire sans affecter les prêts bancaires.

Ce document de travail a été initialement publié sur le site publications.banque-france.fr le 17 octobre 2018. Il est repris par Vox-Fi avec due autorisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *