Philippe Waechter

Philippe Waechter

Directeur de la recherche économique, Natixis Asset Management

3 graphes sur la demande de crédit par les entreprises en Z€

Retrouvez l’article sur le blog de Philippe Waechter, en cliquant ici L’enquête de la BCE auprès des banques commerciales de la zone Euro donne un signal plus rassurant sur le financement de l’économie à travers le secteur bancaire. Les comportements ont changé en 2014 même si cela ne s’est pas encore traduit par une amélioration conjoncturelle robuste. Le focus est mis sur les entreprises car c’est par elles que l’inflexion de l’activité viendra. Trois questions sont posées : La première est celle de la demande de crédit. Les entreprises, petites et grandes, ont une demande de crédit qui s’améliore. On le note sur le…

Lire la suite

Trois graphes sur le Japon au mois d’août : la récession guette sans impatience

A plusieurs reprises sur mon blog, j’ai évoqué la question du Japon, notamment après la hausse de la TVA du 1er avril 2014. (voir ici, ici et ici). Ce post est une mise à jour après la publication des chiffres du mois d’août. 1 – Les achats des ménages continuent de se contracter. Par rapport à la moyenne du premier trimestre, le repli des ventes est de -9.8% (non annualisé). Au 2ème trimestre les ventes de détail avait reculé de -9.3% par rapport au premier trimestre. L’acquis pour le troisième trimestre est de -0.5% à la fin du mois d’aout. La consommation continue de peser sur…

Lire la suite

La BCE, Draghi et la Zone Euro

Interview de Philippe Waechter, publiée le 2 septembre 2014 sur le site Atlantico à propos de la politique monétaire de la BCE et son incidence en Europe et en France, à retrouver ici. La position libérale française sur la déflation, cause puissante de la récession, est généralement d’établir que la responsabilité est d’ordre conjoncturelle en niant les causes structurelles. Or si elle augmente, c’est davantage parce qu’elle traduit une demande insuffisante. Un mécanisme qui sort étonnamment du cadre de pensée de nos libéraux.   Atlantico : A Jackson Hole, Mario Draghi a déploré le chômage, le manque de croissance et les risques de…

Lire la suite

Le marché du travail américain en 3 graphes

Trois graphes permettent de caractériser le marché du travail américain. Le premier est qu’il y a probablement depuis le mois d’avril un changement du modèle du marché du travail américain. On observe sur le premier graphe que par rapport à la moyenne des trois dernières années la dynamique est nettement plus robuste. L’échelle des créations d’emplois a changé. Ceci est cohérent avec les indicateurs positifs observés du côté des entreprises dans les enquêtes type ISM ou PMI. Le contraire aurait été ennuyeux.   Le deuxième porte sur la comparaison avec les périodes antérieures. On constate que la situation actuelle est très en…

Lire la suite

France – Reflux des mises en chantier au niveau de 1998

Le graphe ci-dessous illustre la difficulté dans laquelle se trouve le marché de l’immobilier en France. Il traduit aussi l’échec de l’ensemble des mesures mises en œuvre. La politique du logement a échoué puisque le niveau des mises en chantier est proche de celui d’il y a 20 ans alors que la population (France entière) est passée de 59 281 000 en janvier 1995 à 65 907 000 en mai 2014. Dans le même temps, le nombre de ménages passait de 21 942 000 en 1990 à 27 715 000 en 2010 (statistiques INSEE). L’inadéquation entre le nombre de logements…

Lire la suite

La BCE change de registre pour des mesures de grande ampleur

La BCE a annoncé la mise en place de mesures pour stabiliser le marché monétaire, elle a également annoncé des mesures d’apport de liquidité à moyen et long terme visant à favoriser la reprise du crédit à l’économie. Cela maintiendra des taux d’intérêt très bas pendant une très longue période. Cela aura un impact durable sur l’ensemble de la structure des taux d’intérêt y compris dans les pays périphériques. Je ne crois pas à un effet fort et durable sur la valeur de l’euro compte tenu du surplus très élevé et durable du compte courant de la zone Euro. Les…

Lire la suite

France et Allemagne – des dynamiques distinctes

La dynamique de l’économie française est-elle franchement différente de celle de l’Allemagne? Sur la période récente cela ne fait pas de doute. Depuis le point bas de la récession en 2009 la performance allemande est effectivement supérieure à celle de la France. Outre-Rhin l’activité a augmenté au rythme annualisé de 2.2% alors qu’en France, le chiffre n’est que de 1.1% soit un rythme deux fois plus faible. Pourtant, au début des années 2000 c’est le contraire qui prévalait. Sur une période de référence qui commence avec la création de l’euro au premier trimestre 1999, les deux économies font jeu égal.…

Lire la suite

Après 1992, un nouveau match France-Espagne

En septembre 1992, au cours de la crise du Système Monétaire Européen, l’Espagne dévaluait la peseta de 32% par rapport au mark allemand alors que le taux de change du franc restait stable face à la monnaie allemande. Aussitôt les producteurs français se sont plaints d’une concurrence excessive venant de l’autre côté des Pyrénées.   Jeudi dernier, lors d’un dîner à Narbonne avec des chefs d’entreprise, la réflexion était la même. En raison d’un profil très différent des coûts salariaux, les producteurs espagnols disposaient d’un avantage comparatif fort par rapport à leurs homologues français.   On peut voir sur le…

Lire la suite

Reflux de l’inflation en zone Euro – Une situation complexe

Le taux d’inflation à 0.5% en mars pour la zone Euro est une alerte. A l’exception de la période 2008/2009 durant laquelle d’importants mouvements étaient observés sur le prix du pétrole, l’évolution des prix n’avait pas connu un niveau aussi réduit. Le graphique ci-dessous retrace l’évolution sur un an de l’indice des prix de la zone Euro ainsi que le taux d’inflation sous-jacent               Dans ce contexte, deux points doivent être soulignés. Le premier est qu’effectivement le taux d’inflation est réduit et cela peut avoir une incidence sur les comportements directement et via les…

Lire la suite

Bernanke: Un constat et deux explications (Partie 2)

Dans la première partie je faisais le constat qu’en dépit d’un choc plus violent, le comportement de l’économie américaine avait été plus stable lors de la crise actuelle que lors de la crise des années 30. Les profils de l’activité, des prix à la consommation ou encore du chômage ont été très différents, pas de taux de chômage à 25% dans la période actuelle. La crise a été longue à résorber mais elle n’a pas eu aux Etats-Unis les soubresauts observés en 1930, 1931 et 1932. Il n’y a pas eu de longues queues à la porte des banques contrairement…

Lire la suite