Philippe NEGRE

Membre Comité scientifique de la DFCG

Réforme de la taxe professionnelle : après l’effet d’annonce, le casse-tête

Il y a un point sur lequel les entreprises, le gouvernement et les élus de gauche et de droite s’accordent : la taxe professionnelle (TP) est un impôt économiquement contre-productif. Il pénalise la compétitivité du territoire et, particulièrement, l’industrie, l’énergie et les transports qui paient environ les deux tiers de la TP, mais ne dégagent que le quart du chiffre d’affaires et le tiers du bénéfice fiscal des sociétés établies en France. De plus, cet impôt pèse plus lourdement sur les entreprises en période de crise. Il était donc plus que nécessaire de lancer le chantier de la réforme. Pourtant,…

Lire la suite