Pascal Quiry

Pascal Quiry

Auteur du Vernimmen et Professeur de finance à HEC

Pourquoi les principaux groupes de banque et d’assurance français ont-ils ou vont-ils introduire en Bourse des filiales ?

Pourquoi les principaux groupes de banque et d’assurance français ont-ils ou vont-ils introduire en Bourse des filiales ?

Début 2018 et si tout va bien, chacun des quatre grands groupes financiers français aura introduit en Bourse une de ses filiales : Amundi pour le Crédit Agricole fin 2015, First Hawaiian Bank pour BNP Paribas à l’été 2016, ALD pour la Société Générale en juin dernier, et Axa Financial via AXA America Holdings pour Axa au premier semestre 2018. C’est plus qu’une coïncidence et ce mouvement résulte de la concordance de plusieurs facteurs, dont la bonne conjoncture boursière. C’est le thème que nous traitons ce mois-ci en écho du chapitre que nous avons créé dans le Vernimmen 2018 sur l’organisation…

Lire la suite

Commentaires sur l’actualité financière postés sur la page Facebook du Vernimmen

Commentaires sur l’actualité financière postés sur la page Facebook du Vernimmen

Régulièrement nous publions sur la page Facebook du Vernimmen[1] des commentaires que nous inspire l’actualité financière. Vous en trouverez quelques-uns publiés le mois dernier dans cette rubrique :   L’Argentine émet 2,75 Md$ à … 100 ans  A un taux actuariel de 7,9 % (en dollar), et la demande a été 3,5 fois supérieure à l’offre. Si on peut comprendre que la République argentine soit fière de montrer de façon aussi éclatante le succès de son redressement économique et financier en émettant sur la durée la plus longue possible (avant la perpétuité), on peut vraiment se demander si l’opération est financièrement…

Lire la suite

La réaction des investisseurs à une augmentation de capital

La réaction des investisseurs à une augmentation de capital

Le jour de l’annonce d’une augmentation de capital, le cours de Bourse de l’entreprise reste rarement stable. En voici quatre exemples récents : Le 13 avril, Erytech Pharma annonce une augmentation de capital de 70 M€ représentant 26 % du capital. Son cours de Bourse progresse de 3,3 %. Le 15 mars, Tesla annonce une augmentation de capital de 250 M$ (et 750 M$ d’obligations convertibles), soit 2,4 % de son capital. Son cours de Bourse progresse de 2,5 %. Le 7 mars, EDF annonce une augmentation de capital de 4 Md€, soit 30 % de son capital. Son cours de bourse régresse de 11 %. Le 5 mars, Deutsche Bank annonce…

Lire la suite

L’actualisation des flux de trésorerie disponible d’une firme qui prévoit de réaliser un lourd investissement non encore financé aboutit-elle à une valeur pré ou post money ?

L’actualisation des flux de trésorerie disponible d’une firme qui prévoit de réaliser un lourd investissement non encore financé aboutit-elle à une valeur pré ou post money ?

Nous avons souvent constaté que, même des personnes ayant un bon niveau en finance, pensaient que l’actualisation des flux de trésorerie futur donnait dans ce cas une valeur post money, dont il convenait de retrancher le montant de l’augmentation de capital nécessaire pour financer l’investissement afin de trouver la valeur pré money sur la base de laquelle se ferait l’augmentation de capital permettant de financer cet investissement. Comme nous lecteur l’a bien compris à la tournure de notre phrase précédente, ceci est erroné. Mais le doute est permis car on peut se dire que cette valeur ne pourra se matérialiser…

Lire la suite

Enquête sur les investisseurs en private equity

Enquête sur les investisseurs en private equity

Avec la collaboration de Simon Gueguen, enseignant-chercheur à Paris-Dauphine. L’étude que nous présentons ce mois[1] utilise une méthode assez peu fréquente dans la recherche académique. Il s’agit d’une enquête sous forme de questions posées à des investisseurs en private equity. La recherche en finance s’intéresse souvent aux comportements des acteurs et aux motivations de ces comportements ; mais elle cherche généralement à conceptualiser ces comportements à partir de modèles, puis à tester empiriquement les prédictions de ces modèles. Les interviews et questionnaires sont plus rares, pour plusieurs raisons. D’une part, ils posent des problèmes de mise en œuvre (risque de taux…

Lire la suite

Avant-propos du livre “Le Goodwill – Finance d’entreprise et modèle IFRS”

Avant-propos du livre “Le Goodwill – Finance d’entreprise et modèle IFRS”

Ali Saada, professeur et expert-comptable vient de publier un ouvrage consacré au goodwill. Nous reproduisons ici l’avant-propos de cet ouvrage que l’un de nous deux a écrit. « Aussi lointain que je me le rappelle, c’est à dire au moins une trentaine d’années en arrière, j’ai toujours eu le sentiment vif que la comptabilité butait contre le goodwill, ne sachant pas résoudre, intégrer et traiter proprement cette différence entre la valeur des capitaux propres d’une entreprise et le montant comptable de ses capitaux propres. Qu’on en juge. Le goodwill, parfois réduit des plus-values latentes sur actifs de l’entreprise acquise, parfois non,…

Lire la suite

Entretien avec le directeur financier de Touax

Ce mois-ci nous avons profité de l’intervention de Thierry Schmidt de La Brélie devant les participants à l’ICCF@HEC Paris pour vous proposer une interview du directeur financier d’une entreprise cotée de petite taille, mais très sophistiquée en matière de financement. Touax est une société capitalisant un peu moins de 100 M€ et réalisant 248 M€ de ventes dans 4 principaux domaines d’activités : la location de containers maritimes, de constructions modulaires, de wagons ferroviaires, et de barges fluviales. La nature d’une large part de ses activités (location) en fait une société avec de forts points communs avec une institution financière (un…

Lire la suite

L’actualité financière, by la page Facebook du Vernimmen

Régulièrement nous publions sur la page Facebook du Vernimmen[1] des commentaires que nous inspire l’actualité financière. Vous en trouverez quelques-uns publiés le mois dernier dans cette rubrique :   Gestion active, gestion passive Standard and Poor’s indique que 87,5 % des gérants actifs de fonds actions américains sous-performent le marché actions sur les 10 dernières années. Cela veut donc dire que 12,5 % le surperforment. C’est moins que 50 % comme si on faisait un tirage purement aléatoire ; mais un tirage aléatoire n’a pas de frais de gestion à couvrir en surplus, ni de frais de transaction ni une rémunération…

Lire la suite

Comment Air Liquide, Danone et SEB ont-ils financé leurs acquisitions de 2016 ?

Ces trois groupes ont réalisé en 2016 trois opérations majeures de croissance externe : respectivement acquisition de Airgas (pour 13,4 Md$), de WhiteWave (pour 12,5 Md$) aux Etats-Unis, et de WMF en Allemagne (1,7 Md€). A chaque fois, ces acquisitions ont représenté de l’ordre du tiers de la capitalisation boursière de ces groupes et leur ont permis d’au moins doubler de taille Outre-Atlantique ou Outre-Rhin. De par leur importance absolue et relative, ces acquisitions nécessitaient un financement externe. Le schéma est bien rodé de nos jours : en amont de l’annonce de l’acquisition, le groupe acquéreur négocie un engagement de crédit…

Lire la suite

Les grands groupes pétroliers doivent-ils réduire leurs dividendes ?

« Le dividende est un élément sacré chez Shell. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour le protéger. » Ben Van Beurden, PDG de Shell. « Le dividende est pour Conoco sa priorité la plus haute pour l’utilisation de sa trésorerie. » Ryan Lance, PDG de Conoco. « Total ne fera pas la politique du yo-yo, ni sur l’emploi, ni au plan industriel, ni sur le dividende. » Patrick Pouyané, PDG de Total. Ce qui n’a pas empêché l’un de ces dirigeants de diviser par 3 le dividende de son groupe il y a quelques mois. Quand on regarde le sujet du dividende…

Lire la suite