François Meunier

François Meunier

Co-Président du Comité éditorial, Économiste – Conseil en corporate finance

Le coût du capital – A propos d’un « cri d’alarme » lancé par la CCEF

Le coût du capital – A propos d’un « cri d’alarme » lancé par la CCEF

La Compagnie des Conseils et Experts Financiers (CCEF) met régulièrement à jour son calcul du coût du capital. Voir la revue Convergence de juillet 2017. Ce coût ressort, en juillet 2017, à 8,60%, ce qui est plus ou moins conforme au calcul opéré par d’autres institutions. Fairness Finance donne par exemple 8,10% à la même date. La Banque de France donne 9,2%, mais ceci pour juillet 2016 (voir référence ci-après). Les méthodologies de calcul sont toujours à peu près les mêmes, reposant sur le socle du modèle CAPM des marchés financiers à l’équilibre, conforté par un modèle d’actualisation des dividendes…

Lire la suite

La bataille de l’Obamacare et ses leçons pour la France

La bataille de l’Obamacare et ses leçons pour la France

La saga de l’Obamacare rebondit. Le Congrès américain, dominé par le Parti républicain, n’est pas arrivé depuis l’élection de Donald Trump à abolir le Affordable Care Act, la loi sur l’assurance maladie universelle aux États-Unis, dite Obamacare. Aux termes d’atermoiements, de tentatives avortées, de pressions sur les membres du Congrès, l’évidence est apparue : les Républicains ne disposent d’aucune proposition sérieuse de remplacement pour la loi emblématique de la présidence Obama. Se défaire de cette loi sans accord sur un nouveau système a fait peur à beaucoup. D’autant plus qu’il est difficile de toucher un élément partiel de cette loi…

Lire la suite

L’avenir est le travail de l’homme

L’avenir est le travail de l’homme

Lecture de « Le travail est l’avenir de l’homme », Nicolas Bouzou, Les éditions de l’Observatoire, 2017.   Nicolas Bouzou vient d’écrire un livre tonique et joyeux, son 11ème livre – quel débit ! Un livre qui est une ode au travail. À la fois à titre d’éthique personnelle, et comme argumentaire plutôt bien bâti sur le fait que le travail humain va rester central dans l’économie, le sort de l’homme n’ayant aucune raison de ressembler à celui des chevaux de la fin du 19ème siècle, quand les voitures commençaient à rouler de par les rues. 1- Le livre fait une remontée historique…

Lire la suite

Sur les contrarians en économie. Plaidoyer pour les « idées reçues »

Sur les contrarians en économie. Plaidoyer pour les « idées reçues »

Lecture de « La facture des idées reçues » par Fabrice Houzé (éditions Odile Jacob, 2017) De toutes les disciplines intellectuelles, c’est l’économie qui fait le plus éclore les vocations de « contrarians », pour retenir ce mot venu des marchés financiers. Un économiste contrarian, c’est un économiste qui prend à revers les idées dominantes, en général celles mises en avant par les non-économistes ou par les politiques, celles « qui font consensus ». C’est un économiste qui joue contre la tendance, un peu comme sait le faire un trader sur les marchés. Fabrice Houzé est un économiste contrarian (en plus d’avoir une expérience de trader)…

Lire la suite

La politique urbaine est aussi une politique de redistribution

La politique urbaine est aussi une politique de redistribution

Dans sa géographie, une ville fixe les murs, les bâtiments, les routes, les équipements, etc., qui à eux tous composent l’ensemble urbain. La valeur de tout logement, c’est-à-dire des services de logement qu’il rend, dépend donc de ses qualités propres mais aussi de son environnement. Il est bon d’habiter près d’un parc, près d’une école, près de moyens de transport… Le prix du logement sera plus bas près d’un axe routier bruyant, mais plus bas aussi s’il en est trop éloigné. Tout cela est inerte, ancré dans le sol. Cet ancrage introduit un élément de rente dans son prix, c’est-à-dire…

Lire la suite

Protéger son investissement dans les start-up

Protéger son investissement dans les start-up

On demande souvent : mais comment font les VC (venture capitalistes) pour évaluer des start-up naissantes ? Leur futur est on ne peut plus incertain, elles tiennent parfois sur deux ou trois feuilles de Powerpoint et, si elles rêvent de toucher la lune, elles font le plus souvent bulle de savon. Quel prix leur donnent-ils ? La réponse est toute simple. En vérité, les VC n’évaluent pas les start-up. Ou plutôt, ils se font une idée du projet et de l’équipe qui le porte – un exercice délicat –, et, si satisfaits, investissent un montant assez forfaitaire, calibré pour assurer…

Lire la suite

Le travailleur détaché, si loin, si proche

Le travailleur détaché, si loin, si proche

La revue Esprit, dans son numéro de septembre 2017, publie un article de ma part sur le travail détaché. C’est sous l’angle moral que j’aborde la question. On dit : “à travail égal, salaire égal”. Pourquoi ce beau mot d’ordre ne vaut que pour des biens et services produits dans le même espace politique (un pays) et non pas pour les biens et services qui proviennent de l’importation ? Se poser la question donne une couleur très différente au débat.   Le conflit sur le statut du travail détaché touche au cœur du projet européen. Une façon d’aborder le débat,…

Lire la suite

Rente immobilière : les leçons de Ricardo

Rente immobilière : les leçons de Ricardo

LE CERCLE/POINT DE VUE – Au début du XIXe siècle, l’économiste David Ricardo a donné une définition claire de la rente foncière et de la fiscalité à appliquer pour ne pas pénaliser l’économie. A la lumière de ses théories, l’idée d’un ISF immobilier présente plusieurs avantages.   En ces temps de réforme de la fiscalité immobilière (taxe d’habitation et limitation de l’ISF au patrimoine immobilier), un retour aux écrits de David Ricardo est utile. Il est l’économiste qui a donné, dès les années 1820, la formulation la plus limpide de ce qu’est la rente foncière, ainsi que de la fiscalité qui doit en…

Lire la suite

En défense raisonnée, mais critique, des déficits français

En défense raisonnée, mais critique, des déficits français

La France a une facilité endémique à créer des déficits et un mal tout aussi endémique à les résorber : ainsi les remontrances de la Cour des comptes sur le 2,8% de déficit public en 2017 légué prétendument par le gouvernement Hollande. Et la balance commerciale, avec 48 Md€ en 2016, s’alourdit encore par rapport à 2015, malgré une demande intérieure médiocre et un prix du pétrole au plus bas. On connaît à l’inverse les succès allemands sur les deux fronts. Pourquoi ce contraste ? Côté allemand, Elie Cohen et Eric Chaney soulignent à raison, dans des échanges publiés récemment par Telos, qu’on ne…

Lire la suite

Lecture – Mérites et dangers de la répression financière

Lecture – Mérites et dangers de la répression financière

On tire le commentaire suivant d’un des plus formidables livres parus sur la finance depuis pas mal d’année : « Reprendre le contrôle de la dette », par Lord Adair Turner, éditions de l’Atelier, 2017. Son chapitre 8 porte sur l’importance qu’a eu pour le développement de nombreuses économies ce qu’il appelle la « répression financière ». Bien que le livre dénonce la tendance forte à un excès d’endettement, pour cause d’avoir complètement remis aux banques privées la création monétaire et le crédit, Turner prend bien soin de préciser que l’endettement a de tout temps été un facteur majeur dans le décollage et la croissance…

Lire la suite