François Meunier

François Meunier

Co-Président du Comité éditorial, Économiste – Conseil en corporate finance

Facebook ne doit pas intégrer Whatsapp et Instagram

Facebook ne doit pas intégrer Whatsapp et Instagram

Une expression a longtemps couru dans l’économie numérique : « la compétition est à un clic ». C’est désormais faux. Les effets d’échelle permis par la numérisation sont tels que de nouveaux monopoles s’installent. Et les gardiens d’une concurrence saine, les autorités de la concurrence, sont désarmés, parce qu’ils n’ont pas encore acquis les outils pour intervenir efficacement dans le secteur des plateformes numériques. Facebook pour sa part dispose des outils de veille qui lui font déceler avant d’autres où sont les potentialités d’innovation et de possible concurrence envers lui. Son poids financier lui permet de racheter les entreprises qui portent de telles…

Lire la suite

La très vaine course à la baisse de l’impôt sur les sociétés

La très vaine course à la baisse de l’impôt sur les sociétés

Le mouvement semble irréversible : tous les pays de l’OCDE, les Etats-Unis dernièrement, baissent les uns après les autres le taux de l’IS. La course vers le bas semble ne jamais finir. Question : à qui cela profite-t-il ? À l’actionnaire, répond-on spontanément : l’argent que ne prend pas l’État reste dans l’entreprise ou part en dividende. Dans les deux cas, il s’enrichit. La plupart du temps, cette réponse est fausse. Comme toujours en fiscalité, celui qui voit le taux de son impôt baisser n’est pas forcément celui qui en profite. Si, par exemple, la concurrence est vive sur un…

Lire la suite

Abolition du carbone, abolition de l’esclavage : même combat ?

Abolition du carbone, abolition de l’esclavage : même combat ?

Risquons-nous à un parallèle intrigant et qui peut choquer. Abolir la traite des esclaves et l’esclavage n’a été possible que par un mouvement d’indignation né il y a presque trois siècles en Europe occidentale. Ce fut dans l’histoire le premier vrai moment où une opinion publique internationale s’est levée. Ce qui était presque dans l’ordre des choses vers 1750 allait devenir abject, puis criminel un siècle après. Ne doit-il pas en être de même s’agissant de la protection de la planète ? Les dégâts qu’elle subit ne doivent-ils pas susciter indignation et répulsion pour que les choses bougent vraiment ?…

Lire la suite

Le trading à haute fréquence et la fable du terrain arrosé de dollars

Le trading à haute fréquence et la fable du terrain arrosé de dollars

Il y a un livre à lire pour qui s’intéresse à la façon dont les marchés s’organisent, de bonne ou de mauvaise façon : « Les marchés où l’argent ne fait pas la loi » de Alvin Roth, Deboeck Supérieur, 2017 (traduction Jean-François Caulier). Roth a reçu le Prix Nobel d’économie en 2012 précisément pour ses avancées dans la conception de marché (market design), en un mot quels sont les mécanismes et règles à mettre en place ou qui se mettent en place par essais et erreurs au fil du temps pour qu’un marché fonctionne bien. Bien fonctionner, c’est assurer les participants que les…

Lire la suite

Contre l’affacturage inversé

Contre l’affacturage inversé

L’affacturage inversé ou reverse factoring se répand rapidement comme technique de financement des entreprises. Il s’agit d’une tendance négative pour l’économie dans son ensemble, même si elle rapporte à certains. De quoi parle-t-on ? Je suis un grand groupe dont les fournisseurs, de par leur taille, ne disposent pas de ma facilité d’accès au crédit ni de mon rating. Plutôt qu’ils attendent les 60 jours contractuels pour être payés, je leur propose un crédit dès que mon service d’achat a avalisé la bonne réception de la marchandise, disons 10 jours. S’ils acceptent, je demande à une banque partenaire de leur faire…

Lire la suite

La vraie origine du déficit commercial français

La vraie origine du déficit commercial français

Outre le manque de spécialisation de son industrie ou la perte de compétitivité de son économie, un autre facteur explique la dégradation du déficit commercial de la France : l’appétit des investisseurs internationaux pour la dette qu’elle émet. Le déficit commercial récurrent de la France inquiète. La mauvaise compétitivité, la spécialisation industrielle peu porteuse, des dépenses publiques mal tenues sont les raisons invoquées le plus souvent. Mais ce diagnostic ne doit pas faire oublier un autre facteur, à savoir une demande mondiale en actifs sûrs (« safe assets ») qui se reporte fortement sur notre pays.   Besoin d’actifs sûrs Résumons : les investisseurs du…

Lire la suite

Le directeur financier dans l’entreprise de demain

Le directeur financier dans l’entreprise de demain

Les métiers financiers, en entreprise comme ailleurs, ont comme matière première l’information. Une information qui subit en ce moment une des plus grandes révolutions qu’elle ait connue dans l’histoire : son support n’est plus désormais que des flux d’électrons. Les années qui viennent vont donc naturellement voir un bouleversement des directions financières. Elles le connaissent déjà.   Entendons-nous. Le futur paraît toujours venir vite pour, avec le recul, montrer qu’il prend souvent son temps. Le directeur financier exercera toujours un métier de détail. Il restera toujours le « commercial » de son entreprise auprès des investisseurs et banquiers. Comme toujours, de bonnes et…

Lire la suite

Fin de mois ou fin du monde ? Quelle orientation pour les politiques écologiques ?

Fin de mois ou fin du monde ? Quelle orientation pour les politiques écologiques ?

Le conflit des gilets jaunes, dans sa phase initiale du moins, mettait sur la table le dilemme : la réduction du contenu carbone de l’économie, utile et même indispensable pour la planète, se fait-elle principalement sur le dos des bas-revenus, au risque de provoquer un retour de manivelle ? On signale une longue mais passionnante étude (en anglais) que vient de faire paraître Bruegel, le think-tank bruxellois : « Les effets redistributifs des politiques pour le climat ». Les économistes en charge du rapport signalent les trois façons[1] dont une politique « verte » peut être régressive, c’est-à-dire affecter davantage en proportion les bas-revenus que les hauts-revenus :…

Lire la suite

Une meilleure coalition des vivants

Une meilleure coalition des vivants

L’optimisme sur notre époque reste une option valide. Versatile, la « coalition des vivants » peut tout autant lui donner ses chances que la condamner.   Une histoire reste largement à écrire, celle de la vision du futur qu’ont eue les hommes au cours des âges. Un sujet difficile, la vision du futur – et de quel futur, éloigné ou proche ? – s’entremêlant souvent avec le sentiment de bien-être, de sécurité ou de l’optimisme face à la vie. Dans « La coalition des vivants », Daniel Innerarity défend l’idée que l’époque serait saisie de myopie et d’irresponsabilité dans ses choix et dans son horizon…

Lire la suite

Une gouvernance modernisée pour les grands cabinets d’audit

Une gouvernance modernisée pour les grands cabinets d’audit

Et s’il fallait changer la structure actionnariale des grands cabinets d’audit ? La question se pose à présent que les Big Four (Deloitte, KPMG, PwC et EY) sont frappés par une nouvelle crise de confiance, à la suite des récents scandales Carillion, General Electric et Colonial Bank au Royaume-Uni et aux États-Unis. À nouveau des audits déficients, des auditeurs négligents ou aux ordres, alors qu’on croyait la chose révolue. Le Financial Times lance une série d’articles appelant à une réforme profonde du monde de l’audit. Il relève justement que les nouvelles normes comptables, dont IFRS en Europe, en soi un net…

Lire la suite