Jean-Louis Mullenbach

Jean-Louis Mullenbach

Co-Président du Comité éditorial, Expert près la cour d’appel de Paris (Opsione)

L’envolée de l’endettement public et privé

L’envolée de l’endettement public et privé

L’endettement des administrations publiques s’établissait à 99,2 points de PIB au 30 juin 2017, et celui des agents privés à 129,6 points au 31 mars 2017. Sur dix ans, dette publique et dette privée ont connu, chacune, une augmentation considérable (+ 34 % en points de PIB). La faiblesse historique des taux d’intérêt pendant cette période a contribué à l’explosion de la dépense publique et à cette flambée du crédit, non justifiées par la croissance de la richesse produite, au risque de sombrer dans la spirale d’un endettement incontrôlable lorsque les taux d’intérêt remonteront. Ce risque mérite d’être examiné pour…

Lire la suite

La trésorerie des entreprises et des ménages toujours en lieu sûr à la banque ?

La crise financière de 2008 a fait tomber les masques : les banques restent fragiles et les Etats surendettés risquent de ne plus avoir les moyens de renflouer des banques systémiques dans la tourmente. En créant l’Union bancaire, dans le sillage de la crise de la zone euro, l’Europe a précisément voulu rassurer les marchés en tentant de rompre le lien pernicieux entre dettes privées et dettes souveraines. Cette Union a été conçue sur trois piliers. Le premier, une surveillance directe des 130 principales banques de la zone euro par la BCE, est construit. Le deuxième, le mécanisme de résolution unique,…

Lire la suite

La City, après le Brexit

Les conséquences du Brexit sont perçues comme négatives pour la City, qui a d’ailleurs largement voté contre. Certains imaginent qu’une Europe financière sans les Britanniques serait possible. La City est-elle vraiment menacée ? Même s’il existe de fortes incertitudes sur les conséquences du Brexit (y-compris les risques, probablement exagérés, de destruction des fondations du Royaume-Uni  ou de l’UE et de l’euro), la place de Londres restera un pôle de compétitivité bénéficiant de compétences et d’atouts indiscutables : – centre de finance et de courtage depuis mille ans ; – leadership dans la finance de marché et le marché des  changes ; – système…

Lire la suite

Edouard Salustro et Robert Mazars, deux géants français de la comptabilité.

A cet hommage à Edouard Salustro, je souhaite associer Robert Mazars, un autre géant de la profession comptable, parfois craint, mais toujours admiré.  Edouard Salustro a pu dire de lui, je le cite : « Mazars était immense. Je crois qu’il n’y a pas eu depuis de professionnel d’un tel talent. Il a été le génie comptable, au sens large du terme, de la vie professionnelle française ». Avec la disparition d’Edouard Salustro il y a près de trois ans à l’âge de 83 ans, et celle de Robert Mazars décédé il y a tout juste un an  à l’âge…

Lire la suite

La trésorerie des entreprises et des ménages toujours en lieu sûr à la banque ?

La crise financière de 2008 a fait tomber les masques : les banques restent fragiles et les Etats surendettés risquent de ne plus avoir les moyens de renflouer des banques systémiques dans la tourmente. En créant l’Union bancaire, dans le sillage de la crise de la zone euro, l’Europe a précisément voulu rassurer les marchés en tentant de rompre le lien pernicieux entre dettes privées et dettes souveraines. Cette Union a été conçue sur trois piliers. Le premier, une surveillance directe des 130 principales banques de la zone euro par la BCE, est construit. Le deuxième, le mécanisme de résolution unique,…

Lire la suite

Quel statut comptable pour les engagements de retraite de l’État ?

Dans une France qui connaît une dette publique importante, à plus de 2.100 M€ (97% du PIB), une question se pose : faut-il inclure dans cette dette publique le montant des engagements de retraite des fonctionnaires et assimilés ? Elle n’est pas anodine, puisque son montant atteint la bagatelle de 1.561 Md€, soit 72% du PIB. La présente note fait le point comptable sur la question, du point de vue des règles de la comptabilité publique et nationale, et de celles de la comptabilité d’entreprise, en se rappelant que l’État a jugé utile de rapprocher ses règles comptables de celles du…

Lire la suite

Gérer l’embellie actuelle dans un contexte de montée des risques

Les sondeurs s’entendent souvent dire « Moi je vais bien, mais le pays va mal ». Et certains communicants d’en conclure qu’il suffirait de réconcilier ces deux visions pour créer un déclic de confiance. Existe-t-il, en ce début d’année 2016, un tel décalage de perception entre la situation individuelle des entreprises (perçue comme meilleure) et la situation générale de l’économie (perçue comme plus risquée) ? Les résultats comptables 2015 publiés à ce jour, souvent meilleurs qu’attendus, semblent appuyer l’idée d’une année 2015 au total plutôt satisfaisante. La forte chute du baril de brut, accompagnée de celle des matières premières, des taux d’intérêt…

Lire la suite

IFRS 16, une révolution comptable sur les contrats de location

Publiée 13 janvier 2016, la norme IFRS 16 sur les contrats de location remplacera le 1er janvier 2019 la norme IAS 17 en vigueur depuis plus de 30 ans. Après 7 ans de consultations et de débats, la distinction comptable ente les contrats dits de location opérationnelle et les contrats dits de location financière disparait. Dans un souci de plus grande transparence (le hors bilan est dans la ligne de mire des autorités comptables), le nouveau modèle comptable oblige le preneur à comptabiliser au bilan les actifs et les passifs au titre des droits et obligations  créés par les contrats…

Lire la suite

BLABLA BANQUE – Le discours de l’inaction

Le dernier ouvrage de Jézabel Couppey-Soubeyran, maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et membre du CEPII (Centre d’études prospectives et d’informations internationales) prolonge, même s’il n’y fait pas référence, celui publié deux ans plus tôt par Jean-Michel Naulot, banquier pendant 37 ans puis membre du Collège de l’AMF de 2003 à 2013.   Le livre de ce dernier « Crise financière, pourquoi les gouvernants ne font rien » était un cri d’alarme et un appel adressé aux citoyens pour qu’ils s’approprient le débat sur la finance et pressent les politiques d’affronter une culture qui privilégie la prise de risques déraisonnables…

Lire la suite

SOCIETAL 2015 : L’Etat-providence à bout de souffle ? Réinventer notre modèle social

SOCIETAL, le décryptage annuel des enjeux économiques et sociaux, publié sous la direction de Jean-Marc Daniel, économiste, et de Frédéric Monlouis-Désiré, Délégué général de l’Institut de l’entreprise, consacre le dossier spécial de son édition 2015 à l’avenir de notre modèle social..   Face à notre record mondial de la dépense sociale publique, à des déficits publics abyssaux et à une dette sociale, y-compris hors bilan, qui ne cesse de se creuser,  plus aucun citoyen informé ne croit encore que la seule croissance finira par ramener l’équilibre des finances sociales, confrontées à de redoutables défis comme la baisse du nombre d’actifs,…

Lire la suite