Jean-Jacques Pluchart

Jean-Jacques Pluchart

Membre du Comité scientifique de la DFCG, Professeur des Universités à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (PRISM, Labex ReFi)

Les paradoxes du système français de retraite

Les paradoxes du système français de retraite

Les systèmes de retraite suscitent des débats dans la plupart des pays occidentaux, et notamment en France, où ils revêtent un caractère socio-économique mais également idéologique. Ces débats sont anciens, puisque dès 1673, Colbert créait l’Etablissement National de la Marine chargé de la retraite des vieux marins, qu’en 1853, étaient instituées les pensions des fonctionnaires, et qu’en 1945, était généralisée la Sécurité sociale, couvrant les assurances maladie, chômage et retraite. Sept décennies plus tard, la charge des retraites des français représente le tiers des contributions sociales, qui couvrent 32% du PIB (taux le plus élevé de l’OCDE). Mais au début…

Lire la suite

Les paradoxes du système français de retraite

Les systèmes de retraite suscitent des débats dans la plupart des pays occidentaux, et notamment en France, où ils revêtent un caractère socio-économique mais également idéologique. Ces débats sont anciens, puisque dès 1673, Colbert créait l’Etablissement National de la Marine chargé de la retraite des vieux marins, qu’en 1853, étaient instituées les pensions des fonctionnaires, et qu’en 1945, était généralisée la Sécurité sociale, couvrant les assurances maladie, chômage et retraite. Sept décennies plus tard, la charge des retraites des français représente le tiers des contributions sociales, qui couvrent 32% du PIB (taux le plus élevé de l’OCDE). Mais au début…

Lire la suite

Les nouvelles approches de la gouvernance des entreprises

La gouvernance des entreprises a donné lieu, au cours des trente dernières années, à la création de nombreuses institutions (comme l’Institut Français des Administrateurs), au lancement de nouvelles revues (comme la Revue Française de Gouvernance d’Entreprise) ; à la publication de plus de 150 rapports officiels (comme en France, les rapports Viénot 1 et 2, Bouton, Montaigne…), ainsi qu’à plusieurs centaines d’ouvrages et milliers d’articles scientifiques et professionnels. La notion de gouvernance d’entreprise a été à ce point élargie qu’elle est souvent qualifiée de diluée, équivoque ou confuse. On la confond notamment avec les notions de management ou de pilotage…

Lire la suite

La valeur fondamentale en question

Parmi les multiples questionnements soulevés par la crise actuelle, celui de la validité de la notion de « valeur fondamentale » des actifs financiers suscite un débat de plus en plus vif  parmi les praticiens et les théoriciens de la finance de marché. Depuis un demi siècle, les recherches consacrées à la valeur fondamentale ont mobilisé  une communauté scientifique de plus en plus nombreuse – dont plusieurs lauréats du prix Nobel d’économie – car elle conditionne les décisions d’investissement, de désinvestissement et d’arbitrage prises par les acteurs des marchés financiers et par les dirigeants des entreprises. Selon l’acception la plus commune…

Lire la suite

Responsabilité de l’entreprise et reporting sociétal

Le développement durable devient une « ardente obligation » pour les actionnaires et les dirigeants des entreprises. Cet impératif à la fois social, environnemental et économique, introduit une nouvelle forme de management paradoxal. Les dirigeants des entreprises (et leurs DAF) doivent intégrer une création de valeur financière immédiate pour leurs actionnaires et une création de valeur globale et durable pour leurs diverses parties prenantes. La levée de cette contradiction leur impose de maîtriser des concepts et des usages éclectiques relevant des champs économique et juridique, mais également sociologique, environnemental et éthique. Les référentiels sont en effet de natures et d’origines diverses…

Lire la suite

Les nouvelles approches de la gouvernance des entreprises

La gouvernance des entreprises a donné lieu, au cours des trente dernières années, à la création de nombreuses institutions (comme l’Institut Français des Administrateurs), au lancement de nouvelles revues (comme la Revue Française de Gouvernance d’Entreprise) ; à la publication de plus de 150 rapports officiels (comme en France, les rapports Viénot 1 et 2, Bouton, Montaigne…), ainsi qu’à plusieurs centaines d’ouvrages et milliers d’articles scientifiques et professionnels. La notion de gouvernance d’entreprise a été à ce point élargie qu’elle est souvent qualifiée de diluée, équivoque ou confuse. On la confond notamment avec les notions de management ou de pilotage…

Lire la suite

L’entreprise en quête de performance (3/3)

Quel est le rôle des acteurs entourant l’entreprise, qu’on appelle aussi parties prenantes ou stakeholders (on retiendra, ici, le mot de partenaire) ? C’est ce que nous allons voir dans ce 3e et dernier billet sur la performance. Ils aident, par la position qu’ils occupent dans ou autour de l’entreprise, à ce que celle-ci réalise ses performances ; en retour, ils bénéficient de la redistribution de la valeur créée par cette dernière.   Les études sur le sujet se limitent souvent à ce dernier aspect, à savoir la rétribution des partenaires, sans regarder le premier, à savoir leur contribution à l’entreprise…

Lire la suite

L’entreprise en quête de performances (2/3)

Les différentes notions de performance déjà présentées dans le Blog (voir L’entreprise en quête de performances (1/3)) correspondent chacune à une vision particulière de la relation entre l’entreprise et la société.   La première attribue à la performance une fonction de  régulation socio-économique au service soit des actionnaires de l’entreprise (performance économique), soit de l’ensemble de ses parties prenantes (performance durable). Selon le cas, la valeur créée par l’entreprise est partagée entre les seuls investisseurs financiers ou entre toutes les parties prenantes.   La seconde approche assigne à la performance une fonction de  répartition des pouvoirs entre les différents acteurs…

Lire la suite

L’entreprise en quête de performances (1/3)

La recherche d’un équilibre durable entre les performances économiques et les performances sociales et environnementales de l‘entreprise, donne lieu, depuis une vingtaine d’années, à un nombre croissant de travaux scientifiques, de rapports officiels et d’articles de presse. La notion de performance se trouve ainsi considérablement enrichie depuis le tournant du siècle.   Dans le langage managérial, la « performance économique» – souvent qualifiée de « performance financière » – mesure la valeur ajoutée créée par un projet, un processus, un système, une fonction, un groupe d’acteurs (par exemple, un centre de profit ou de coût…), ou par l’ensemble de l’entreprise…

Lire la suite

Développement durable : enfin une norme en place !

La norme ISO 26 000, issue de travaux engagés en 2005 et adoptée par 77 pays1 en septembre 2010, rassemble tous les textes fondateurs en matière de développement durable et de responsabilité sociale d’entreprise (RSE). Elle propose des lignes directrices, mais laisse les acteurs des organisations (entreprises, administrations, associations) libres de leurs interprétations et de leurs modalités d’application2.   La notion de RSE recouvre, au sens anglo-saxon, celles de responsabilités économique, environnementale, sociale et sociétale. Elle est étroitement associée à celle de développement durable, introduite officiellement en 1972 à la conférence de Stockholm et enracinée dans plusieurs courants de pensée:…

Lire la suite