Israel Zang

Évaluer les vins en utilisant l’indice de Shapley

Les économistes et les critiques d’art disent de plus en plus ouvertement que la dégustation des vins est une science bidon. Ce billet soutient que le problème ne tient pas tant à l’impossibilité de distinguer un bon d’un mauvais vin qu’à la façon dont les vins sont jugés. Si un système d’évaluation et de classement reposant sur l’indice de Shapley était adopté, la dégustation des vins aurait meilleure presse. (Cet article est la traduction de « Ranking wines using the Shapley value », paru dans Vox-Eu du 1 août 2013. Voir aussi pour démystifier la notion très surévaluée de « terroir » : « Wine tasting: Is ‘terroir’ a joke and/or are wine experts incompetent? » dans la même revue.)

Lire la suite