Henri Regnault

Henri Regnault

Professeur d’Economie à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour

Unilatéralisme, obscurantisme et exacerbation de la crise

Unilatéralisme, obscurantisme et exacerbation de la crise

Vox-Fi vous propose aujourd’hui le résumé du numéro 42 (Septembre 2018) de la lettre La Crise. Le texte intégral est disponible ici : www.ieim.uqam.ca/IMG/pdf/la_crise_no42.pdf   Depuis dix ans, une Très Grande Crise Multidimensionnelle (TGCM) s’impose comme l’élément dominant de la scène mondiale, sapant les fondements de l’ordre établi au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale. Cette TGCM recouvre des dimensions financières, économiques, géopolitiques, institutionnelles, technologiques, climatiques, environnementales et idéologiques qui se développent selon des temporalités différentes et dans un espace hétérogène, tout en convergeant vers un désordre mondial dont on a du mal à entrevoir vers quel nouvel ordre il…

Lire la suite

Hercule aux Bermudes : Mondialisation, Etats, Firmes

Hercule aux Bermudes : Mondialisation, Etats, Firmes

Vox-Fi vous propose aujourd’hui le résumé du numéro 40 (Février 2018) de la lettre La Crise. Le texte intégral est disponible ici : www.ieim.uqam.ca/IMG/pdf/la_crise_no40_v2.pdf   La démondialisation est un fantasme pour nationaliste attardé : au carrefour des innovations technologiques et des évolutions sociétales, la mondialisation s’approfondit chaque jour un peu plus, tout en se renouvelant. Pour autant, l’avenir de la mondialisation reste ouvert : il peut s’écrire aussi bien en rose qu’en noir. La version pessimiste est celle d’une déterritorialisation d’une part croissante de la valeur ajoutée mondiale, hébergée dans un cloud défiscalisé, conduisant au déclin des ressources des Etats et aux désajustements…

Lire la suite

Déflation des actifs : évitez la double peine !

Déflation des actifs : évitez la double peine !

  Vox-Fi vous propose aujourd’hui le résumé du numéro 39 (Octobre 2017) de la lettre La Crise. Le texte intégral est disponible ici : www.ieim.uqam.ca/IMG/pdf/la_crise_no39.pdf     Les taux d’intérêt terminent une phase de baisse d’une quarantaine d’année qui a favorisé une augmentation des prix des actifs quasi généralisée. L’ouverture d’une période de remontée des taux apparaît de plus en plus probable, sans que le niveau de cette remontée puisse être prédit. Cette hausse des taux, suivant son ampleur, entraînera inévitablement une déflation plus ou moins prononcée des actifs. Sous réserve du désagrément de voir la valeur d’inventaire de son patrimoine…

Lire la suite

Déflation des actifs : évitez la double peine !

Déflation des actifs : évitez la double peine !

  Vox-Fi vous propose aujourd’hui le résumé du numéro 39 (Octobre 2017) de la lettre La Crise. Le texte intégral est disponible ici : www.ieim.uqam.ca/IMG/pdf/la_crise_no39.pdf     Les taux d’intérêt terminent une phase de baisse d’une quarantaine d’année qui a favorisé une augmentation des prix des actifs quasi généralisée. L’ouverture d’une période de remontée des taux apparaît de plus en plus probable, sans que le niveau de cette remontée puisse être prédit. Cette hausse des taux, suivant son ampleur, entraînera inévitablement une déflation plus ou moins prononcée des actifs. Sous réserve du désagrément de voir la valeur d’inventaire de son patrimoine…

Lire la suite

La mondialisation… ça trompe énormément !

La mondialisation… ça trompe énormément !

  Vox-Fi vous propose aujourd’hui le résumé du numéro 37 (Avril 2017) de la lettre La Crise. Le texte intégral est disponible ici : www.ieim.uqam.ca/IMG/pdf/la_crise_no37.pdf       Il n’y a pas de mondialisation heureuse, ni malheureuse d’ailleurs ! Il n’y a que des heureux en général discrets et des malheureux parfois bruyants mais souvent résignés dans la mondialisation, processus historique qui les englobe et les dépasse. Ce processus est la résultante d’évolutions technologiques, économiques et géopolitiques étroitement imbriquées et largement irréversibles. Et, soyons clair, il n’y aura pas de retour aux économies nationales si ce n’est dans un scénario…

Lire la suite

Sortie de crises : le labyrinthe infernal

La crise économique… on finira bien par en sortir, même si elle s’apparente à un labyrinthe infernal. Mais la question est de savoir par quelle porte on va en sortir. La porte du côté clair, débouchant sur une dynamique soutenable et pacifique, ou bien la porte du côté obscur où le soulagement d’une apparente reprise économique ne fera que précéder l’effroi de troubles  financiers, sociaux, environnementaux et probablement guerriers qui nous feront regretter les dernières années que nous venons de vivre ? Vous préférerez donc sortir du labyrinthe par la Porte de la Félicité que par la Porte du Dragon…

Lire la suite