George FINE

Ecrivain

Les Fables de la Finance – Qui fait des dettes s’enrichit

Notre bon La Fontaine, en des temps si lointains Qu’ils pourraient bien passer pour antédiluviens Avait conté le sort d’un riche financier, Plus triste que celui d’un pauvre savetier : Le second dormait comme un loir Quand le premier broyait du noir. L’un chantait comme un rossignol Quand l’autre comptait son pactole. Les temps ont bien changé, les lois de la Finance Ont fini par donner aux savetiers leur chance. Le descendant du financier Se conduisit en héritier : Il plaça son actif avec taux d’intérêt Et ne songea jamais à contracter un prêt. Il géra sa fortune avec tant de prudence…

Lire la suite

Fable de la finance : le jabot du dindon

Voici comment un jour naquit au poulailler Le principe innovant d’économie d’marché. Certain coq dirigeait le groupe des poulets Un dindon présidait chez les phasianidés Un pintadeau régnait sur les numididés. Les trois grands groupes disposaient d’un capital Qui croissait et multipliait, foi d’animal : Chacun quelques boisseaux de blé, Des millions de grains conservés. Un beau jour, chacun d’eux proposa qu’on misât Cet article a été publié une première fois sur Vox-Fi le 22 novembre 2011. Sur la prospérité de leurs trois entreprises. La volaille acheta, cent grains par-ci par là, Des actions qui doublaient ou quadruplaient la mise,…

Lire la suite

Fable de la finance – La cigale et la fourmi : la revanche

Qui ne connaît déjà le soin que la fourmi Prend toujours à thésauriser Quand la cigale se goberge…à ce qu’on dit Sans se défier du danger Qu’il y a à ne point compter ? Il faut conter ici, encore certaine affaire Qui confirme leurs caractères. Mais la fourmi, si avisée à l’ordinaire Reçut une leçon amère De sa fantaisiste commère. Par différents moyens, les deux animalcules Avaient joliment prospéré Et avaient amassé de fort jolis pécules Car l’une avait beaucoup chanté Dans les noces et les banquets Tandis que l’autre avait investi dans la pierre Devenant la propriétaire D’un immeuble…

Lire la suite

Les Fables de la Finance – Qui fait des dettes s’enrichit

Notre bon La Fontaine, en des temps si lointains Qu’ils pourraient bien passer pour antédiluviens Avait conté le sort d’un riche financier, Plus triste que celui d’un pauvre savetier : Le second dormait comme un loir Quand le premier broyait du noir. L’un chantait comme un rossignol Quand l’autre comptait son pactole. Les temps ont bien changé, les lois de la Finance Ont fini par donner aux savetiers leur chance. Le descendant du financier Se conduisit en héritier : Il plaça son actif avec taux d’intérêt Et ne songea jamais à contracter un prêt. Il géra sa fortune avec tant de prudence…

Lire la suite

Les Fables de la Finance – Le coup de massue

Vous souvient-il de deux compères L’un fils de financier L’autre de savetier Tous les deux raisonneurs et prospères? Le premier regardait avec effarement Le second s’endetter systématiquement Pour gagner toujours plus Et jouer les Crésus. Et lui qui jusqu’alors se prêchait la prudence Se prit à ce spectacle à rêver d’opulence: Rolex, Hermès, Ferrari, Vuitton, Louboutin Il désira ce qu’il voyait chez son voisin. Il le héla Le consulta: – Ami l’aisance où je vous vois m’a convaincu Et je compte aujourd’hui tout ce que j’ai perdu En gérant ma fortune comme un père peinard Sans audace et sans joie…

Lire la suite