Dominique Chesneau

Dominique Chesneau

Membre du Comité éditorial, Associé Gérant (TrésoRisk Conseil)

La régulation financière au défi du Shadow banking

Selon une étude récente de la FED de Dallas, les encours de Shadow banking (SB) ont retrouvé leur niveau d’avant la crise à 50 000 milliards de dollars américains. Un vrai défi pour la régulation ! Le SB regroupe l’ensemble des acteurs contribuant au financement non bancaire de l’économie (*), c’est-à-dire, selon le Conseil de stabilité financière, les banques d’investissement, fonds mutuels, de pension, d’assurance-vie, Exchange-traded funds (ETF), fonds alternatifs ou spéculatifs avec fort effet de levier (hedge funds), fonds de capital-investissement, sociétés de garantie de crédit, trusts de gestion d’actifs, notamment immobiliers. D’autres sources incluent dans le SB, les assureurs,…

Lire la suite

Financer l’économie réelle

Ce texte est un extrait du prochain numéro de Finance&Gestion. (N°343, Octobre 2016) Les auteurs soulignent les paradoxes de l’économie monétaire et financière contemporaine. Les liquidités n’ont jamais été aussi abondantes, mais certains marchés (comme celui des obligations) et secteurs d’activité, souffrent toujours d’illiquidité. Autre paradoxe, malgré des liquidités surabondantes, l’inflation est trop faible, du moins dans les économies occidentales.   Le monétarisme s’est transformé car les liens entre la monnaie et les prix se sont distendus. La sphère virtuelle monétaire et financière s’est déconnectée de la sphère économique réelle. La demande de monnaie et sa vitesse de circulation ont…

Lire la suite

La désintermédiation pour la croissance

Les tests opérés par la Banque Centrale Européenne ont démontré la bonne santé et un niveau satisfaisant de fonds propres des banques françaises passés de 1753 milliards d’euros à 2392 milliards d’Euros entre 2008 et 2014. Par ailleurs, les normes en matière de liquidité (ratio de liquidité à court terme dit LCR) impliquent une adaptation du profil de refinancement des établissements bancaires. En fonction du niveau finalement retenu pour ce dernier, cela pourrait avoir des répercussions négatives importantes sur les volumes de crédit accordés et sur le coût de financement des entreprises en euros et également en devises. D’ores et…

Lire la suite

Lecture : Si la banque m’était contée…

Lecture : Si la banque m’était contée…

Faisant suite à son excellent ouvrage « Si l’argent… », Jean-Philippe BIDAULT nous emmène, avec son talent  de conteur, dans le monde de la Banque. Il répond, avec des exemples choisis, à la question de savoir « pourquoi, en dépit de son utilité économique et de son rôle philanthropique, la figure du banquier est e incomprise de l’opinion publique ».   Un élément de réponse apparait en filigrane comme un point commun aux exemples retenus : « la faillite ne serait –elle pas inhérente à la banque ? ».  En effet, toutes les banques sur lesquelles l’ouvrage est basé ont fait faillite ou ont été en faillite avant…

Lire la suite

Lecture : Quand la France s’éveillera par Pascal Lamy

Lecture : Quand la France s’éveillera par Pascal Lamy

« Inviter les Français à regarder le monde tel qu’il est ; leur montrer que le monde est moins une menace qu’une chance ; les convaincre qu’ils ont tous les atouts à condition de briser le prisme à travers lequel ils lisent le monde et que briser ce prisme ne signifie pas renoncer aux spécificités et aux ambitions françaises, ni tourner le dos à l’égalité et à la justice sociale, bien au contraire. Tel est l’ambition de ce livre ». Dans une première partie, Pascal Lamy partage sa grande expérience de la mondialisation avec ses caractéristiques, ses avantages et inconvénients et des stratégies mises…

Lire la suite

Lecture : Et si le soleil se levait à nouveau sur l’Europe ?

Lecture : Et si le soleil se levait à nouveau sur l’Europe ?

En cette fin d’année 2013, l’Europe parait bien mal en point : récession, difficulté d’organisation, déficit démocratique, absence de coordinations des politiques économiques et budgétaires, tout concourt à donner de l’Union européenne une image négative.   Et pourtant ce livre vient confirmer l’évidence : l’Europe reste une immense puissance économique, commerciale, culturelle, financière … et le restera pour peu que les Européens le veuillent. L’Europe connait des certitudes absurdes, des incertitudes profondes, des incohérences tragiques, mais  aussi des convergences nécessaires. L’histoire humaine n’est jamais écrite et  l’histoire européenne a rarement été aussi illisible.   Les politiques économiques et les instruments de celles-ci ne…

Lire la suite

L’économie de marché

L’économie de marché

Le savoir économique à intention scientifique sur lequel s’appuie cet ouvrage, n’est ni définitif, ni pleinement assuré. Demander à un économiste de rendre compte du savoir et des constructions intellectuelles qui en sont issus peut sembler relever de la gageure. L’ouvrage s’efforce de relever le défi et s’attache à restituer sans trop le distordre un large paysage. Recherchant la synthèse, le texte privilégie le panorama et recourt seulement par intermittence au gros plan. L’argument cherche à concilier clarté – en évitant la simplification excessive – et rigueur essayant de fuir le parti pris et l’idéologie. Les deux premières parties sont…

Lire la suite

Le contrôle des flux de capitaux vers les pays émergents : une approche rénovée du FMI

Le FMI a bâti, en matière de flux de capitaux, une doctrine fondée exclusivement sur la liberté totale, l’absence de contrôle « aux frontières » (entrées et sorties de capitaux) et le recours à des remèdes économiques et financiers drastiques de remise en ordre des finances des pays qui faisaient appel à lui. La crise économique, financière – et bientôt sociale – actuelle a conduit les membres du groupe des pays les plus « riches » (G20) à faire évoluer les missions du FMI. D’organisme d’assistance monétaire et technique et de prêteur en dernier ressort des pays souffrant d’un déséquilibre…

Lire la suite

Oui, la Grèce aura les moyens de rembourser sa dette !

Le déficit budgétaire de la Grèce a atteint 10,5 % du PIB en 2010, selon les statistiques d’Eurostat publiées pour l’ensemble de la zone euro. C’est plus que la dernière estimation (9,6 %) de l’Union européenne et du FMI, et bien au-delà de l’objectif initial de 8 % que s’était fixé le Gouvernement. Il ne faut pas pour autant considérer que la cause est perdue. Il suffit pour s’en convaincre de rappeler quelques faits… qui m’ont été rapportés par des amis grecs ! Seuls 5 000 foyers fiscaux ont déclaré en 2010 des revenus 2009 supérieurs à 100 000 euros.…

Lire la suite

La préparation du G20 Finances de Paris

Le groupe dit du « G20 Finances » s’est réuni à Paris les 18 et 19 février derniers. Deux priorités parmi celles retenues1 font suite aux réflexions sur le système monétaire international proposées « à titre personnel » par un groupe de Sages réuni par Michel Camdessus, Alexandre Lamfalussy et Tommaso Padoa-Schioppa2 dont nous proposons de parcourir brièvement le rapport publié le 18 janvier 2011.   À noter que ces Sages, ayant avancé à visage découvert et « à titre personnel », ont donc fondé leur réflexion et propositions sur des éléments techniques et non purement politiques.   Les principaux…

Lire la suite