Je suis DAF, j’ai 55 ans, mon DG en a 27…

Je suis DAF, j’ai 55 ans, mon DG en a 27…

A partir de plusieurs DAF coachés pour réussir leur prise de poste dans une start-up, voici l’histoire reconstituée d’Eric, un DAF qui intègre une start-up et fait face à un certain nombre de challenges techniques, mais surtout humains et business.   Les DG de start-ups qui ont des fonds d’investissement à leur capital se voient souvent sommés de recruter un DAF confirmé en échange de leur investissement. L’enjeu est d’améliorer le reporting, de négocier avec les banquiers, de structurer la société. Comment réussir quand on a plus de 50 ans et qu’on arrive dans une équipe dont l’âge moyen est inférieur…

Lire la suite

Whole Foods et Amazon, ou quand une obligation devient très rentable !

Whole Foods et Amazon, ou quand une obligation devient très rentable !

On associe souvent les obligations à des actifs financiers sûrs et stables. En fait, cela peut bouger très vite, en mal (voir la dette souveraine grecque en 2011), mais aussi en bien. Whole Foods Inc. est un distributeur de fruits et légumes bio aux États-Unis. Il ne se portait pas très formidablement. Les consommateurs se moquaient de lui, lui donnant le nom de « gros chèque » en raison de la facture à la sortie. Un fonds activiste tournait autour. Son action ne se portait pas très bien non plus, de même que son obligation, émise en décembre 2016 à maturité 2025,…

Lire la suite

Délais de paiement : la DFCG agit !

Délais de paiement : la DFCG agit !

Dans le cadre des débats de l’année 2015 autour des dispositions sur les délais de paiement de la loi Hamon et du projet de loi Macron, la DFCG avait formulé de nombreuses propositions… et a été entendue ! A l’occasion de ce dossier, il a paru intéressant de faire le point sur la manière dont la DFCG porte la voix des dirigeants financiers sur ce sujet majeur.   LES PROPOSITIONS RETENUES Réglementation et outils existants Le régime légal des délais de paiement : – délai maximal de 60 jours qui peut être convenu entre les parties pour régler les sommes…

Lire la suite

Code du travail : « Il faut renforcer au niveau local les pouvoirs des représentants du personnel »

Code du travail : « Il faut renforcer au niveau local les pouvoirs des représentants du personnel »

Dans une tribune au « Monde », l’économiste François Meunier estime que la nouvelle loi travail doit être l’occasion de renforcer le rôle du comité d’entreprise.   TRIBUNE. Le projet de refonte de notre droit du travail ouvre une occasion historique pour que les syndicats bougent le curseur en leur faveur, en vue d’une participation plus grande des salariés à la marche de l’entreprise. Il ne faut pas la rater. Et pour cela, il leur faut relier étroitement deux des sujets sur la table de discussion : la fameuse inversion des normes – entreprise, branche ou loi, que la future…

Lire la suite

Socrate et les KPI’s

Socrate et les KPI’s

Vivent les anachronismes ! Pourquoi ? Parce-qu’ils nous donnent parfois un nouvel éclairage sur des questions ou des discours actuels. Comment choisir un bon KPI par-exemple ? C’est une question qui nous est régulièrement posée par nos clients. Assez classiquement, on peut livrer des éléments de réponse : – Un KPI doit être aligné sur un objectif – L’analyse d’un KPI doit pouvoir entrainer une décision – La simplicité d’un KPI en fait sa richesse – Un bon KPI est un KPI choisi par son utilisateur. Arrêtons nous quelques instants sur ce dernier caractère et convoquons Socrate.   Connais-toi toi-même Cette phrase…

Lire la suite

Un conseil d’administration peut-il réellement surveiller un management ?

Un conseil d’administration peut-il réellement surveiller un management ?

On assigne en général trois rôles à un conseil d’administration : 1- surveiller la marche et la conduite par le management de l’entreprise ; 2- fournir au management des avis, conseils et relations externes à l’entreprise ; 3- intervenir ponctuellement lors de décisions « graves » et rares (recruter ou virer un nouveau CEO, décider d’une acquisition importante, etc.). Il y aurait de quoi bourrer une des tours de la Bibliothèque nationale quai François Mauriac avec la littérature sur l’efficacité des conseils au regard de ces trois fonctions. L’article dont on tire le graphique tente prudemment une revue de celle-ci et un essai de synthèse.…

Lire la suite

Hiérarchie du football européen : résultats économiques vs résultats sportifs

Hiérarchie du football européen : résultats économiques vs résultats sportifs

La Champions League a révélé début juin son verdict sur le rectangle vert en réaffirmant cette année la suprématie des clubs latins affichée au niveau européen depuis quelques saisons déjà. Les clubs en lice dans les différentes compétitions européennes appartiennent à l’univers du football business, et ont évolué majoritairement vers des formes juridiques et un mode de management se rapprochant de celui des grandes entreprises du continent. Ces clubs professionnels de l’élite européenne doivent faire face en effet à des besoins de financement très importants afin de pouvoir rester compétitifs en s’attachant notamment les services des meilleurs joueurs dont les…

Lire la suite

«Décotiser» les heures supplémentaires, une promesse à ne pas tenir

«Décotiser» les heures supplémentaires, une promesse à ne pas tenir

Par la loi TEPA, le président Sarkozy avait instauré en 2007 une défiscalisation complète du salaire versé pour heures supplémentaires, en le rendant non imposable pour le salarié et libre de toute cotisation sociale, tant employeur que salarié. L’idée était d’oser – ou d’inciter à – s’affranchir de la limite des 35 heures hebdomadaires. La mesure avait été abolie par le président Hollande à son arrivée au pouvoir en 2012. Elle a resurgi comme promesse électorale chez certains candidats de la récente campagne présidentielle, dont Manuel Valls, qui avait pu mesurer la très forte impopularité et le coût électoral de…

Lire la suite

Les banques françaises sont-elles trop rentables ? Trois banques, des deux côtés de l’océan, et un paradoxe

Les banques françaises sont-elles trop rentables ? Trois banques, des deux côtés de l’océan, et un paradoxe

La semaine dernière, j’ai croisé deux (très bons) économistes qui m’ont affirmé que les banques françaises gagnaient beaucoup d’argent, voulant dire par là « trop » d’argent. Et, pris au dépourvu, je leur ai répliqué que cette rentabilité était modeste par rapport aux grands concurrents américains. Ai-je menti ? Avaient-ils raison ou tort ? Derrière ces interrogations, une autre question se profile : si les banques retrouvent le niveau de profit d’avant-crise (c’est le cas pour BNP Paribas en 2016, avec 7,7 Mds de résultat, proche du « record » de 7,8 Mds de 2007), est-ce à dire que les effets de la crise et de ses…

Lire la suite

Stabilité financière : l’indispensable fabrication des actifs sûrs (safe assets)

Stabilité financière : l’indispensable fabrication des actifs sûrs (safe assets)

On s’intéresse aux actifs sûrs ou sans risque, plus connus sous leur vocable anglais de safe assets, dont on va voir qu’ils obligent à porter un autre regard sur le déficit public. Il s’agit de promesses financières inconditionnelles, dénuées de tout risque de crédit. Elles sont donc émises par les institutions d’un pays quand celui-ci dispose d’un État solide, d’une banque centrale crédible et de droits de propriété sûrs. Les plus sûres d’entre ces promesses, ce sont les titres émis par l’État même du pays, à savoir la dette souveraine. Les actifs sûrs suscitent, depuis la crise financière de 2008,…

Lire la suite