François Meunier

François Meunier

Co-Président du Comité éditorial, Économiste – Conseil en corporate finance

A propos des bons conglomérats

A propos des bons conglomérats

Le capitalisme fait montre d’une grande inventivité dans les formes juridiques et organisationnelles que prennent ses entreprises. Le conglomérat est l’une d’entre elles. Qu’il survive si longtemps est le signe qu’il dispose de certains avantages évolutifs. On s’en persuade à regarder les General Electric ou Berkshire Hathaway, mais aussi Siemens, Samsung ou d’une manière générale les Chaebol coréens ou les Kereitsu japonais. Même l’économie numérique fait naître de nouvelles formes de conglomérats : Priceline Group (États-Unis, qui possède en particulier Booking.com), Softbank (Japon), Naspers (Afrique du Sud), IAC Interactive (États-Unis) et Rocket Internet (Allemagne) en sont des exemples très vivaces. Il…

Lire la suite

Comprendre avec Turgot comment s’établit le taux d’intérêt

Comprendre avec Turgot comment s’établit le taux d’intérêt

Turgot avait tout dit ou presque dès 1766, soit 10 ans avant Adam Smith, à propos de la formation du taux d’intérêt et de sa relation avec le rendement du capital et du prix des titres financiers à revenu fixe. Ceci dans son ouvrage économique majeur : « Réflexions sur la formation et la distribution des richesses », disponible sur internet grâce à Wikesource.   En particulier, trois notions qui, de mon expérience, ne sont pas simples ni à comprendre ni à faire comprendre :   1. Que le taux de rendement ou coût du capital (selon qu’on prenne le point de vue de…

Lire la suite

Code du travail : « Il faut renforcer au niveau local les pouvoirs des représentants du personnel »

Code du travail : « Il faut renforcer au niveau local les pouvoirs des représentants du personnel »

Dans une tribune au « Monde », l’économiste François Meunier estime que la nouvelle loi travail doit être l’occasion de renforcer le rôle du comité d’entreprise.   TRIBUNE. Le projet de refonte de notre droit du travail ouvre une occasion historique pour que les syndicats bougent le curseur en leur faveur, en vue d’une participation plus grande des salariés à la marche de l’entreprise. Il ne faut pas la rater. Et pour cela, il leur faut relier étroitement deux des sujets sur la table de discussion : la fameuse inversion des normes – entreprise, branche ou loi, que la future…

Lire la suite

«Décotiser» les heures supplémentaires, une promesse à ne pas tenir

«Décotiser» les heures supplémentaires, une promesse à ne pas tenir

Par la loi TEPA, le président Sarkozy avait instauré en 2007 une défiscalisation complète du salaire versé pour heures supplémentaires, en le rendant non imposable pour le salarié et libre de toute cotisation sociale, tant employeur que salarié. L’idée était d’oser – ou d’inciter à – s’affranchir de la limite des 35 heures hebdomadaires. La mesure avait été abolie par le président Hollande à son arrivée au pouvoir en 2012. Elle a resurgi comme promesse électorale chez certains candidats de la récente campagne présidentielle, dont Manuel Valls, qui avait pu mesurer la très forte impopularité et le coût électoral de…

Lire la suite

Vers une entreprise du bien commun

Vers une entreprise du bien commun

Vox-Fi reprend ici la contribution de François Meunier au livre « Intérêt général et marché, la nouvelle donne », ouvrage collectif du Cercle Turgot, sous la direction de Claude Revel, paru chez Eyrolles en 2017. En adoptant une perspective historique, elle soutient qu’il y a un intérêt général de l’entreprise, appelé ici le « bien commun », que la collectivité ou l’institution que forme l’entreprise est similaire à la société civile, qu’elle est un lieu politique d’affrontements et de convergence d’intérêts, et surtout qu’il importe de mettre les acteurs de l’entreprise en capacité d’exercer leurs pleins droits dans le projet d’entreprise.   Dès que…

Lire la suite

Politique salariale : en finir avec les rémunérations variables !

Politique salariale : en finir avec les rémunérations variables !

En 1993, dans un article retentissant de la Harvard Business Review, Alfie Kohn[1] affirmait que les plans d’incitation abondamment utilisés comme politique de rémunération par les entreprises ne pouvaient tout simplement pas marcher. Ceci était selon lui amplement prouvé dès les années d’après-guerre mais, notait-il, on les voit toujours prospérer. Près de 25 ans après cet article, le même constat prévaut : les rémunérations variables touchent un nombre plus important encore d’entreprises et de salariés. Pourtant, le diagnostic de Kohn reste valide.   Par rémunération variable, on entend tout mode de rémunération qui s’oppose à un salaire fixe ou dépendant d’une…

Lire la suite

Uber est une société de service de transport. Point

Uber est une société de service de transport. Point

La confluence des droits nationaux et du droit européen donne parfois de curieux résultats. Rappelons les faits. Une association professionnelle de taxis de la ville de Barcelone avait attaqué la filiale de la société Uber en Espagne en concurrence déloyale au motif que le service UberPop ne respectait pas la législation espagnole en matière de services de transport de personnes. En particulier, l’absence de licence pour les chauffeurs. Considérant que la solution du litige nécessite l’interprétation de plusieurs dispositions du droit de l’Union, le tribunal de commerce de Barcelone a posé une question préalable à la Cour de justice européenne :…

Lire la suite

Comment les fonds d’investissement gèrent-ils le risque de liquidité ? Mal ! – 2de partie

Comment les fonds d’investissement gèrent-ils le risque de liquidité ? Mal ! – 2de partie

Quelles solutions l’industrie de la gestion d’actifs a-t-elle trouvé ? Peut-on introduire certains amendements au principe de capital ouvert permettant de garder la commodité du capital variable, sans obliger les fonds d’investissement à rester confinés à la détention d’actifs ultra-liquides comme les bons du trésor ? On a vu apparaître historiquement : Le forward pricing. Une question importante est le calcul de la valeur de la part, la valeur dite « liquidative ». La technologie d’autrefois interdisait le calcul de cette valeur en temps réel. On prenait en général la valeur liquidative d’un jour déterminé de la semaine précédente. Avec l’effet négatif que l’investisseur qui…

Lire la suite

Comment les fonds d’investissement gèrent-ils le risque de liquidité ? Mal ! – 1re partie

Comment les fonds d’investissement gèrent-ils le risque de liquidité ? Mal ! – 1re partie

La réponse abrupte du titre nécessite un regard en arrière pour être comprise. Sur la façon dont l’ordre juridique, dans le système capitaliste, prend en charge les projets industriels. Historiquement et de façon dominante, ils sont abrités sous le chapeau juridique de la société anonyme, dont un des traits importants est que le capital, c’est-à-dire l’apport en fonds propres des partenaires, y est « fermé » (close-end). Le nombre des actions ou des parts est fixe. Ceux qui les portent ne peuvent pas retirer à leur gré leur argent du projet ou de l’entreprise. S’ils souhaitent la liquidité, ils revendent leurs actions…

Lire la suite

La « taxe au profit ajouté » (TPA), une révolution américaine dans l’impôt sur les sociétés

La « taxe au profit ajouté » (TPA), une révolution américaine dans l’impôt sur les sociétés

  Les médias retiennent que les États-Unis, à l’initiative des Républicains de la Chambre des représentants, ont le projet de faire baisser le taux d’impôt sur les sociétés (IS) à 20%, au lieu des 35% aujourd’hui, un pas de plus dans la compétition fiscale entre les pays. L’administration Trump semble soutenir ce projet, Donald Trump ayant même parlé de baisser le taux à 15%. Cette baisse, si inquiétante qu’elle soit pour les partenaires commerciaux des États-Unis, n’est pourtant pas le trait le plus important de la réforme. Il s’agit en fait d’un projet radical, visant à donner à l’IS des…

Lire la suite